Suite à la mésaventure vécue par l’animatrice Yann Bahou à l’aéroport de Libreville le 14 septembre 2021, Creol a tenté de calmer les ardeurs tout en minimisant les faits qui ne seraient pas propre à la police gabonaise.

Dans une publication avec effet rétroactif, Creol La Diva a essayé de jouer la carte des médiatrices sans pourtant peser la portée sémantique de son propos. Elle a déclaré dans l’une de ses publications : « Moi-même j’ai vécu ça en Angleterre. Donc il ne faut pas en faire tout un plat ». MC Bright et Le Flow du Sud, deux artistes loufoques* ont tourné en dérision cette sortie mal maîtrisée de celle qui se décrit désormais comme « la promotrice de la destination Gabon ».

Lire aussi:  Challenge Shan'L vs Creol: Les Fantastiks atomisent littéralement les Kindas Soldiers peu engagés au front

Dans une publication datant du 18 septembre 2021, MC Bright ironise: « Quand la police m’a arrêté au Canada, est-ce que j’ai mis sur les réseaux ? Ivoirien vraiment 😂😂 »

Le Flow du Sud, connu pour ses posts satiriques a réagi en commentaire: « Moi-même qui te parle là, la semaine passée en Russie, j’ai fait deux jours, même de l’eau on m’a refusé. Koh si dans ton passeport c’est pas écrit le Gabon ne gagne pas, tu ne sors pas de l’aéroport. C’est maintenant mon contact qui ne faisait qu’appeler Lo grand Poutine pour qu’on me donne ne fût-ce que l’eau. Mais tu m’as vu publier ça ? »

Ensuite s’est suivie une pléthore de commentaires les uns plus drôles que les autres pour moquer cette fâcheuse habitude propre aux Gabonais d’exposer leur mégalomanie même lorsqu’on parle d’un sujet aussi sérieux et sensible que les violences militaro-policières. Ce n’est pas parce qu’à l’étranger on vit pareille expérience qu’il faut le cautionner dans nos murs. Un aéroport international est la vitrine du pays.

Lire aussi:  Creol accusée d'avoir fait du porno au concert de Kerozen