C’est officiel. Depuis mardi 7 septembre, le Salvador est passé au bitcoin. Cette crypto-monnaie est désormais toute aussi légale que le dollar.

Depuis mardi 7 septembre, un commerçant salvadorien ne peut plus refuser un client qui lui paie ses courses en bitcoin. Mais la question, c’est de savoir si le Salvador est monté à bord d’un Titanic monétaire ou si c’est une guerre d’indépendance contre le billet vert de la part du pays.

Lire aussi:  [Trading] Cameroun : Les souscripteurs de Liyeplimal dans la tourmente

Depuis le Président Francisco Flores en 2001, le Salvador avait abandonné sa souveraineté monétaire au profit du dollar américain. Le pays pourrait donc basculer d’une dépendance au billet vert à une dépendance à la crypto-monnaie.

Pour utiliser ce fameux bitcoin, il suffit de télécharger un porte-monnaie électronique baptisé « Chico » (Super, en espagnol) et lancé à grand renfort de publicité par le gouvernement qui vous offre même 30 dollars à l’ouverture du compte. Vous n’avez plus qu’à convertir vos vieux dollars en bitcoin et aller prendre un verre à El Zonté baptisée « Bitcoin Beach ».

Lire aussi:  Saint-Valentin 2021: La vente des cristaux de menthe en hausse de 46%

Dès l’annonce de l’officialisation de l’entrée du bitcoin dans l’économie salvadorienne, les « cryptosceptiques » ont manifesté dans les principales villes du pays pour marquer leur désapprobation de cette monnaie virtuelle.