Yves de Mbella, le célèbre journaliste et animateur camerounais installé en Côte d’Ivoire depuis 2003 a été arrêté et placé en garde à vue le 31 août 2021 pour « outrage public à la pudeur » et « apologie du viol », a-t-on appris des sources proches du dossier.

En garde à vue préventive depuis moins de 24 heures, Yves de Mbella a été déféré au Parquet du Plateau ce jour, 1er Septembre 2021 à 08 heures 30 pour répondre de ses actes et justifier ses intentions devant les juridictions compétentes loin de l’agitation des masses.

Lire aussi:  Cote d'Ivoire : une journaliste camerounaise emprisonnée et privée des soins de santé

Rappelons que depuis l’incident, la direction générale de la Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI) s’est désolidarisée de son animateur vedette le livrant à la colère populaire et au lot de sanctions ciblées uniquement contre sa personne: suspension de la chaîne elle-même, interdiction d’antenne sur tout l’étendue du territoire ivoirien pendant 30 jours par la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) et la résiliation du contrat de prestation à la présentation de Miss Côte d’Ivoire par le comité d’organisation, entre autres.

Lire aussi:  Harold Leckat, un manager « irrespectueux, ingrat et égocentrique » selon un ancien collaborateur

Rappelons qu’un animateur n’est qu’un maillon de la chaine de production de l’émission. Même s’il a poussé le vice plus loin en posant des questions désobligeantes, l’idée et le thème de l’émission doivent normalement être approuvés par le direction des programmes et le direction générale de la chaîne.

Se soustraire au moment où l’un des leurs a, plus que jamais, besoin d’eux pour préserver leurs intérêts est inadmissible. Un animateur n’agit de son propre chef. Animer un programme est un travail d’équipe.

Lire aussi:  Hapsatou Sy démissionne de Canal+ devenu «une caisse de résonance des thèses extrêmes»