Les infrastructures routières du Gabon sont réalisées avec moins de sérieux avec des standards minimaux et elles ne sont presque jamais entretenues pour assurer la sécurité des usagers. On attend toujours le pire pour faire des annonces des travaux de réfection — qui parfois n’interviennent pas — comme si le drame n’était pas évitable. Ne dit-on pas qu’il vaut mieux prévenir que guérir ?

Lire aussi:  Ali Bongo accuse Armel Balonzi de retarder le développement du Gabon

Cela fait maintenant plus d’un an que ce trou s’est formé sur la voie publique en face de la Direction des Impôts mettant ainsi en danger les usagers de la route. À mesure que le temps passe, il ne fait que s’agrandir et s’approfondir davantage pour former un grand gouffre à haut risque.

Lire aussi:  Trafic routier : l'axe Makokou - Ivan coupé par des pluies diluviennes

La saison des pluies arrive à grandes pompes et risquerait d’aggraver la situation au point de couper une partie de la chaussée engendrant des dégâts matériels encore plus important et difficiles à gérer. Il est donc impérieux de s’y atteler avant que le pire ne survienne. Prudence est mère de sureté !

Lire aussi:  "Chaussure Énergétique" de LongRich à plus de 500 000 F. CFA, arnaque ou innovation ?