Le blogueur Franco-gabonais Yann Ndong, plus connu sous les pseudonymes de « Le Bandecon en Chef » ou encore « Le Maudit » a été déféré ce lundi devant le juge et a écopé de 4 mois de prison ferme pour coups et blessures sur un sujet Blanc.

Découvert sur la toile grâce à ses coups de gueule mordants, son irrévérence caractérielle mais surtout son engagement à dénoncer certains faits sociaux et politiques, Yann Ndong, de père Fang et de mère Obamba est un blogueur et activiste Franco-gabonais. Ingénieur civil de profession, marié à une Française et père d’un enfant, il vient d’être condamné à 4 mois de prison pour coups et blessures.

Lire aussi:  [Justice] Ténor plaide coupable et repart en prison, le verdict attendu le 13/09/2021

En effet, il y a quelques mois, Le Bandecon en Chef a essuyé des injures racistes de la part d’un Franco-français dans un lieu public. Ivre de colère et hors de contrôle, il a asséné plusieurs coups de poing à son adversaire qui, grâce à l’intervention de la police, a eu la vie sauve.

Lors de la fouille procédurale, il a été trouvé sur lui du chanvre indien, aussi connu par le « tabac Congo ». Ce qui n’a pas du tout jouer en sa faveur, d’ailleurs lui-même l’a reconnu. Dans un live d’aurevoir la semaine dernière, il a rappelé les circonstances des évènements et a demandé à sa fanbase de « rester concentrée » quelque soit le jugement prononcé.

Lire aussi:  [Insolite] Après 7 ans passés au « Kentucky », il viole désormais des folles pour assouvir sa libido.

Une décision de justice qui semble réjouir ses détracteurs et les personnes qu’il a éclaboussé de près ou de loin dans les nombreux scandales sexuels, financiers et même politiques révélés sur la toile. Certains de ses soutiens appellent à une manifestation publique en France et sur la toile.