En empêchant aux enseignants et aux élèves musulmans de jouir de leur religion, d’exercer leur religion le 20 juillet 2021, jour pourtant férié, le ministère de l’Éducation nationale et ceux qui soutiennent cette décision inique et liberticide, se rendent ainsi coupables de violation des droits de l’Homme, Louis Patrick Mombo, Délégué Général de la CONASYSED.

Après avoir pris connaissance des textes régissant le principe de la laïcité en République gabonaise, que pensez-vous de cette assertion du leader du plus grand syndicat de l’éducation au Gabon ?

Lire aussi:  Gabon: Les résultats du CEP 2022 seront connus ce vendredi