Le drame se déroule au quartier Simbok où une jeune dame épouse de monsieur Thierry Ndzana a versé de l’eau bouillante sur les parties intimes de son mari à la suite d’une dispute conjugale.

Selon les dires du mari, il aurait quitté la maison la veille afin d’éviter tout affront avec sa femme. Mais seulement à son retour le lendemain, cette dernière ne va pas s’empêcher de violenter son époux. Elle ne serait pas à sa première tentative. Au quartier, beaucoup affirment qu’elle serait psychopathe voire sadique car elle éprouve un plaisir particulier à voir souffrir son homme.

Lire aussi:  [Urgent] Ibrahim Boubacar Keita, l'ancien président malien est mort

Elle a d’ailleurs détruit plusieurs effets personnels et de service de Thierry, entre autres des ordinateurs, voiture, télévision pour ne citer que ceux-là. Mais le dernier en date a été cette tentative de destruction de ses organes genitaux avec de l’eau bouillante. Thierry Ndzana qui pourtant célébrait il y a quelques années seulement son plus beau jour auprès de sa dulcinée, ne s’imaginait pas qu’il creusait sa propre tombe.

Lire aussi:  [Fait-divers] Un bébé abandonné sous un poteau électrique au Haut de Gué-gué

Il est actuellement en soins intensifs à l’hôpital des Sapeurs à Yaoundé, interné depuis le 7 juin dernier, date à laquelle le forfait a été commis par sa femme. Voilà un cas de violences conjugales envers l’homme qui passera inaperçu alors que l’inverse aurait fait un tôlé médiatique.