Annoncé lors de l’allocution d’Ali Bongo Ondimba à la nation le vendredi 28 mai 2021, le nouveau dispositif sanitaire concernant les voyages internationaux vers le Gabon rentre en vigueur ce 15 juin 2021. Il s’agit d’un nouveau protocole sanitaire dont les contours restent encore ambigus et qui est déjà très décrié pour son caractère mercantiliste.

Le nouveau dispositif sanitaire en vigueur en République gabonaise indiqué que « Tout voyageur en provenance d’un autre pays sera tenu à une quarantaine de 24H dans l’un des hôtels sélectionnés (à la charge du passager). » Les réservations se feront en amont (avant le départ de son pays de provenance) sur le site https://voyageurs.assistcovid19.ga. Un test Covid 19 est effectué à l’arrivée et chaque passager devra débourser la somme de 20 000 FCFA.

Lire aussi:  [Urgent] Le vaccin chinois arrive au Gabon ce 12 mars 2021 — Suspense

Toutefois, les personnes ayant une carte de vaccination au Covid 19 et les enfants de moins de 18 ans non accompagnés ne sont pas concernés par cette mesure. À ce jour, 21 structures hôtelières ont été recensées et une vitrine web a été créée à cet effet pour les réservations en ligne.

Pour certains observateurs locaux, c’est une façon subtile, un moyen de pression pour l’Exécutif gabonais d’amener les citoyens à se faire vacciner contre leur gré alors qu’un simple test PCR suffit pour déterminer le statut épidémiologique du passager. D’autres parlent même d’un partenariat rémunéré entre les structures hôtelières et l’organisme en charge de la lutte contre la pandémie.

Lire aussi:  Covid 19: Le vaccin est destiné à immuniser les personnes en santé et non à guérir les malades

De façon tout à fait explicite, le gouvernement gabonais fait la promotion des établissements d’hébergement privés et de toute évidence, ce n’est pas gratuit. Les réservations sont gérées sur la plateforme gouvernementale créée pour l’occasion et à ses propres frais. Ce qui corrobore la thèse d’un partenariat gagnant-gagnant entre le gouvernement et la vingtaine d’hôtels sélectionnés.

Lire aussi:  [Insolite] Le vaccin Covid 19 conservé dans des congélateurs alimentaires faute d'équipements adéquats.

Les voyageurs non vaccinés se retrouvent donc pris dans un étau des accords occultes. En plus des 20 000 FCFA à débourser pour le test PCR obligatoire à l’arrivée, ils doivent observer une quarantaine de 24H dans un hôtel à leurs propres frais. Tout est fait pour aménager certains à recourir à la vaccination comme seule alternative. Lors qu’Ali Bongo annonçait que le nombre des personnes vaccinées devait croître significativement, il savait certainement sur quoi il se basait.