Un homme d’une trentaine d’années dont l’identité n’a pas été révélée, a été appréhendé, le lundi 24 mai, en flagrant délit de vol de bébé au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Fondation Jeanne Ebori de Libreville. Le présumé voleur qui serait un récidiviste, aurait avoué avoir l’habitude de kidnapper les enfants pour des sacrifices humains.

Fin de parcours pour un voleur et « sacrificateur » de bébés. Un homme d’une trentaine d’années dont l’identité n’a pas été révélée, a été appréhendé le 24 mai au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Fondation Jeanne Ebori de Libreville, en flagrant délit de vol de bébé. L’arrestation de l’indélicat a été rendue possible par les cris des sages-femmes et patientes pour donner l’alerte, a rapporté l’Agence Gabonaise de Presse (AGP).

«Voleur, voleur !», aurait alerté une sage-femme de l’hôpital en voyant le présumé voleur d’enfants voulant prendre le bébé d’une patiente qui se trouvait sous la douche. Pris de panique en voyant les agents de sécurité se lancer à sa poursuite, le jeune homme a sauté du premier étage de l’hôpital pour tenter de s’échapper. Fort heureusement, il a été rattrapé par les agents de sécurité qui l’ont aussitôt conduit vers un commissariat de police.

Lire aussi:  Makouké: En prison pour vol de casiers de Regab et de boîtes de lait

«Après plusieurs interrogations des agents des forces de l’ordre, le présumé voleur d’enfant a avoué avoir l’habitude de kidnapper les enfants pour des sacrifices humains», a révélé l’AGP. Un aveu lourd qui implique dès lors qu’une enquête poussée soit diligentée pour remonter jusqu’aux éventuels commendataires.

© Gabonreview