Le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, s’est entretenu ce jour à Londres avec le Premier ministre de Grande Bretagne, Boris Johnson.

« Les discussions ont porté essentiellement sur les questions relatives à l’environnement et la préservation de la faune et de la flore, la biodiversité et la lutte contre le braconnage, les changements climatiques, la préparation du Gabon à la COP26 », indiquent les sources présidentielles.

Lire aussi:  «Gabon: L’impossible décolonisation dans la Françafrique», un livre de Marie-Thérèse Landon qui met Ali Bongo à l'envers

Depuis l’annonce de la candidature du Gabon au Commonwealth, Ali Bongo Ondimba et son gouvernement tentent le tout pour le tout pour bénéficier des bonnes grâces de l’Angleterre afin de favoriser leur adhésion.

Il y a un peu plus d’une semaine, il a rencontré la Secrétaire Générale de l’organisation intergouvernementale, la britannico-dominiquaise Patricia Scotland, en fonction depuis le 1er avril 2016 pour évoquer les conditions de l’adhésion du Gabon.

Lire aussi:  Un couple baptise leur enfant «Ali Bongo Ondimba» et veut rencontrer son homonyme

Le Gabon profiterait-il de sa position de préservateur de la biodiversité et du changement climatique pour intégrer le Commonwealth ?