« C’en est trop ! », « Y’en a marre ! », « C’est honteux ! » L’irrévérence des fans de Creol ne cesse d’irriter chaque jour un peu plus. De Côte d’Ivoire au Cameroun voisin, les plaintes se comptent par milliers. Chasseuse de buzz de renom et fin stratège, elle a réussi, il y a quelques mois seulement, à monter sa fanbase contre Eunice Zunon 🇨🇮 et Steeve Fah 🇨🇲 après un buzz arrangé qui a mal tourné. Ces derniers jours, les Fantastiks, son armée à l’injure facile, s’en prend avec une véhémence inouïe à l’artiste panafricaine Shan’L encouragée par leur idole. Ce que J-Rio et Kifra-L ont dénoncé ce weekend sur leurs pages Facebook.

Plus connue pour son langage ordurier que son talent musical, Creol dite La Diva est une artiste gabonaise atypique. Elle passe la plus grande partie de son temps à faire des « directs » sur les réseaux sociaux qu’à préparer des projets en studio. Elle bénéficie d’une notoriété conférée par le caractère obscène de ses apparitions et déclarations publiques et les jeunes gabonais en quête de réel modèle social s’indentifient désormais à elle.

Lire aussi:  [Showbiz] Shan'L traite-t-elle Creol d' « insensée » ?

Entre exhibitionnisme et invective, La Diva maîtrise bien son élément. Sa nouvelle victime est Shan’L, La Kinda, une compatriote qu’elle n’hésite pas à jeter en pâture à ses fans qui résonnent beaucoup plus qu’ils ne raisonnent (cf. image ci-dessous).

Capture d'écran des insultes à l'endroit de Shan'L
📷 Commentaires des fans de Creol à propos de Shan’L | © OTDB 2021 – TDR

La horde de Fantastiks reproche à l’interprète du titre « Tchizzambengué » d’être hypocrite et aigrie et n’hésite pas à insulter ses « pieds de pintades », son « faux cμl » ou sa « puanteur » supposée. Cela semble plutôt illogique pour des personnes qui ne ressentent aucune aigreur de tenir de tels propos à l’endroit d’une artiste accompli qui défend bien les couleurs nationales à l’international et qui multiplie les collaborations avec les grands noms de la musique africaine.

Au regard de cette insolence caractérielle injustifiée de la part des fanatiques* de Creol, plusieurs artistes locaux tels que J-Rio et Kifra-L sont montés au créneau pour dénoncer ce qui semble être une cabale contre une consœur au moment où son étoile brille dans le firmament.

Lire aussi:  [Officiel] Creol et Makosso buzzent désormais ensemble

« Voici votre qualité ! Franchement vous nous faites honte ! Quelqu’un qui fait honneur à toute une nation internationalement depuis des années, regardez comment votre aigreur et votre souffrance s’exprime[nt]. Shan’L, ça ne sert plus [à rien] d’avoir [un] grand cœur avec ces gens. Le petit cœur, [c’est] désormais la devise. Mais franchement ce public est décevant », vocifère l’artiste J-Rio, visiblement très remonté contre la fanbase de Creol qui tue d’une manière ou d’une la carrière déjà boiteuse de leur idole. Même son de cloche pour le groupe Kifra-L.

Nous avons remarqué ces derniers mois une profération d’avatars, de faux comptes en soutien à Creol. Il conjuguent chaque jour avec injures, menaces et provocation. Une remarque défavorable à l’endroit de leur idole et toute votre famille est injuriée. L’artiste elle-même le sait mais ne dit mot. Ces avatars pourraient faire partie de sa stratégie et seraient même payés pour cette basse besogne.

Lire aussi:  Creol «définitivement la plus grosse déception de la jeunesse», d'après Clovis Nzong

À la lecture des précédents, il apparaît donc évident que chaque fan est à l’image de son idole. Creol est une bonne actrice et une piètre artiste. Une artiste se reconnaît par ses créations artistiques, sa productivité musicale et non ses agitations spectaculaires sur les réseaux sociaux. Nées toutes en 1989, les deux artistes ont commencé lancé leurs carrières à la chorale « Les Anges ABC » du Lycée National Léon Mba (LNLM). Aujourd’hui, la carrière de l’une d’elle semble être à la ramasse avec zéro album au compteur et 2431 lives realisés en 2 ans. Paradoxalement, c’est l’autre qui est taxée de « haineuse ». Où est la logique ?