Le chanteur de nationalité congolaise, Fally Ipupa, fait de nouveau parler de lui sur la Toile et ce, depuis qu’il a été condamné par la justice de son pays à payer des dommages et intérêts à hauteur de 50 000 dollars à l’un de ses doyens dans la musique.

Funny Gabon

Fally Ipupa, condamné pour plagiat !
La célébrité congolaise Faustin N’Simba Fally, plus connue sous le nom de Fally Ipupa, est accusée d’avoir plagié un des titres de Dénis Sadiki Mukandilwa, l’un de ses aînés dans la musique. Celui-ci reproche à la star internationale d’avoir copié son œuvre audio « Lokuta monene » sans avoir obtenu au préalable son autorisation.

Lire aussi:  Fally Ipupa entretiendrait-il une relation secrète avec Nathalie Koah?

En effet, dans l’album intitulé « Power », qu’il a dévoilé en avril 2013, Fally Ipupa a imité en substance la chanson composée, il y a environ une quarantaine d’années, à la gloire mythique du Président congolais, le Maréchal Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wa Za Banga. L’ayant découvert récemment, le vieil artiste Dénis Mukandilwa – qui habite à Kimwenze-Gare dans la commune de Mont-Ngafula et qui a des difficultés à subvenir à ses besoins élémentaires – y a vu l’occasion favorable de se faire un peu d’argent.

Lire aussi:  Bet Awards 2022 : Fally Ipupa, 4 nominations, aucun prix remporté

Afin de parvenir à ses fins, il a, dans un premier temps pris contact avec Fally Ipupa pour essayer de trouver un terrain d’entente. Mais cette tentative s’est avérée rapidement infructueuse. C’est en tout cas ce que révèlent plusieurs rapports de la presse congolaise. C’est alors que les avocats de l’auteur de « Lokuta monene » ont saisi, en fin d’année 2020, la justice du Congo afin de faire valoir les droits d’auteur de leur client.

Mais ce n’est que le 5 mai 2021 que le procès a finalement pu avoir lieu à la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe. A l’issue de ce dernier, Fally Ipupa a été condamné à payer une somme de 50 000 dollars au vieux renard de la musique congolaise, Dénis Sadiki Mukandilwa, pour avoir exploité, de manière illicite et à des fins commerciales, l’une de ses productions.

Lire aussi:  Top 5 des pages Facebook que Funny Gabon inspire – Résultats de la FGRI

N’étant pas satisfaite de la décision de la justice, la défense de celui qui se fait appeler l’Aigle Royale a aussitôt fait appel. La cour statuera à ce sujet, le 20 mai prochain.