L’Université des Sciences et Techniques de Masuku (USTM) est un établissement public d’enseignement supérieur situé à Franceville dans la province du Haut-Ogooué, au Sud-Est du Gabon. C’est une université publique créé en 1986. Elle est membre de Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et de l’Association des Universités Africaines (AUA).

Lire aussi:  Le gouvernement autorise l'ouverture de 393 établissements privés pour sauver la face

En 2010, l’USTM comptait 1 350 étudiants répartis entre la Faculté des Sciences (chimie, biologie, géologie, mathématiques-physique, physique-chimie), l’École Polytechnique de Masuku (EPM) (génie civil, électromécanique, réseau et télécommunication, informatique industrielle, maintenance industrielle), l’Institut National Supérieur d’Agronomie et de Biotechnologies (INSAB) (productions animales, productions végétales, agroéconomie, génie industrielle et alimentaire).

Lire aussi:  Coronavirus: Des cas positifs dissimulés à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques (FDSE)?

Outre l’insécurité galopante au sein du campus et la négligence mirobolante de la part de certains enseignants, l’établissement est aujourd’hui dans un état de vétusté avancé qui inquiète tout le monde sauf les autorités compétentes. Murs humides recouverts de champignons, bancs délabrés et sols crasseux, la vidéo amateur partagée cette semaine sur les réseaux sociaux est effroyable. L’éducation se meurt. Que fait la tutelle ?

Lire aussi:  RDC: Un enseignant retire une fille de 8 ans du groupe éducatif pour envoie de « stickers dérangeants »
🎥 Vidéo décrivant la misère des étudiants de l’USTM à Franceville.