Il est vrai que la pauvreté est un fléau, mais le pire c’est la crédulité débordante, le manque de discernement. Certaines personnes, en quête d’argent facile et de gros gains, se font facilement duper alors que le pire aurait pu être évité. Tandis que l’affaire BR SARL est encore fraîche et les victimes en sursis de remboursement, certains Gabonais, pour la plupart sans emploi, adhèrent à plusieurs arnaques qu’ils considèrent comme des « tontines » ou des systèmes de marketing de réseau.

Les initiateurs de ces programmes comptent sur la faiblesse d’esprit des adhérents. Pour la plupart, ils inspirent confiance. Dans l’affaire BR SARL, par exemple, la tête du cerveau est Yves Mapakou, pasteur exempt de tout reproche parce que considéré comme oint de Dieu. Ses premières victimes furent ses fidèles. Le berger a corrigé les moutons — Enfin … les brebis, si vous voulez.

Lire aussi:  [Santé] CHU Jean Ebori: Une clinique* qui fait saigner ses patients-clients

Lorsqu’on essaie de raisonner quelqu’un qui en est devenu dépendant, il répond généralement : « C’est du réel, j’ai déjà gagné ». C’est justement une stratégie de fidélisation pour vous encourager à enregistrer plus de personnes et à multiplier leurs gains. Pour savoir si vous gagnez ou pas, il faut d’abord comprendre comment cela fonctionne. Pour adhérer, on vous demande de verser 10300 FCFA, par exemple. Ensuite, vous devez intégrer 2 personnes qui versent à leur tour 20600 FCFA et intègrent 4 personnes qui versent 41200 FCFA et intègrent 8 personnes, ainsi de suite.

Lire aussi:  IPC 2020: Le Gabon dans le top 50 des pays les plus corrompus du monde

Les questions que vous devez vous pouvez sont:
1) Pourquoi dois-je payer pour intégrer le programme et amener des personnes qui paient elles aussi directement aux initiateurs ?

2) À combien s’élèvent les gains par rapport aux apports de mes filleuls (personnes que vous avez intégré et ceux qui viennent après elles) ?

3) Quel effort fournit-il pour prendre la grande partie des contributions et verser une infime partie aux membres qui sont en fait les actionnaires, les moteurs du programme ?

4) Quelle est la couverture juridique pour une telle activité au cas où je ne rentre pas en possession de mon dû ?

Ces systèmes d’arnaques sont similaires à ceux de Forever Living Products, appelé communément « Aloé Vera » par métonymie et Longrich. Ils diffèrent légèrement de celui de Pari Mutuel Urbain Gabonais (PMUG) et de Bet241 car les personnes paient uniquement pour jouer quand bien même les gains ne sont pas garantis, mais on ne demande d’intégrer personne d’autre que soi-même. Certains revendeurs des produits Aloé Vera se considèrent comme des entrepreneurs alors qu’ils sont en fait des démarcheurs itinérants de la marque qui les fabriquent.

Lire aussi:  [Urgent] Recharge de carte prépayée en ligne: attention arnaque !

Aucune tontine numérique ou jeu de hasard n’a jamais rendu quelqu’un riche, en réalité. Tout est question de gestion financière et de choix d’investissement. Vous-mêmes, en toute âme et conscience, devez choisir ce qui est mieux pour vous. Sinon ce sera BR SARL bis.