Sur plusieurs continents, des responsables religieux – à la tête notamment d’Églises chrétiennes indépendantes, ou aux affiliations opaques – garantissent la capacité qu’aurait la prière à « immuniser » contre le Covid 19. Dans une tribune publiée jeudi 26 mars dans l’hebdomadaire protestant Réforme, le pasteur Jean-Paul Morley s’est insurgé contre ce « piège de la superstition ».

Funny Gabon

De dangereux discours de religieux garantissent l’immunité contre le Covid 19. Aux États-Unis, ce discours sceptique a aussi pris de l’ampleur dans certaines « megachurches » de la droite évangélique, connues pour leur fervent soutien à Donald Trump.

Le discours défraie régulièrement la chronique, en particulier sur les continents africain et américain: sur la toile, des vidéos amateurs fleurissent, présentant des responsables religieux – pour la plupart des pasteurs à la tête d’églises indépendantes ou aux affiliations opaques – martelant qu’une « prière assidue » peut protéger contre le coronavirus, ou remettant en cause la gravité de la pandémie actuelle en maintenant la célébration de leurs cultes publics.

Lire aussi:  Côte d'Ivoire: Un pasteur vend des machettes pour découper Satan

« Non au vaccin contre le Covid, les prières nous sauveront », martelait le président de la Tanzanie John Magufuli, covido-sceptique et antivax invétéré. Minimisant la dangerosité de la maladie pendant plusieurs mois, il est mort le 17 mars 2021 rattrapé par dure réalité qu’il tentait tant bien que mal de nier. Lorsqu’un chef d’État ou un leader religieux nourrit ce genre de réflexion, cela n’augure rien de bon pour son peuple ou ses fidèles.

Lire aussi:  Un pasteur vend à ses fidèles une huile d'onction anti-covid

Au Cameroun, certains responsables d’églises de réveil sont intimement convaincus que le jeûne et la prière sont les seules véritables armes contre cette pandémie. À chaque célébration du culte, on dénombre des centaines de fidèles réunis sans observation des gestes barrière. Le pire? Ils sont tous convaincus que c’est « le nom de Jésus qui a le pouvoir de guérir n’importe quelle maladie ». Cette attitude désinvolte a amené le Ministère de la justice camerounaise à prendre des décisions fermes allant de la fermeture du lieu de culte à l’emprisonnement des responsables religieux pour mise en danger de la vie d’autrui.

Lire aussi:  Un pasteur séquestre et violente un jeune dans une église réveil

Au Ghana, la pandémie a des enjeux plutôt mercantilistes. Certains hommes de Dieu ont développé de nouveaux produits et services pour s’en mettre davantage plein les poches. Daniel Obinim, un « pasteur » ghanéen a mis sur le marché une huile d’onction aux vertus miraculeuses qui immuniserait contre le Coronavirus. Certains hommes de Dieu* ont une étrange façon d’exercer leur ministère. Si la religion est l’opium du peuple, nous croyons qu’ils font une overdose. Vite en cure de désintoxication !