Le Conseil des Ministres s’est tenu à Libreville ce jeudi 29 avril 2021 à partir de 10 heures, par visioconférence, sous la présidence d’Ali Bongo Ondimba. C’est à cette occasion que le Ministère de l’Emploi, de la Fonction Publique, du Travail et de la Formation Professionnelle (MEFPTFP) a procédé au changement de dénomination de l’Office National de l’Emploi (ONE) en espérant la départir de toute la guigne qui prévaut au sein de l’institution avec un taux d’obtention d’emplois avoisinant les 2,58%* sans pistons et sans courbettes.

Lire aussi:  Vers une retraite à 62 ans alors que l'espérance de vie est de 61 ans chez les hommes

Le Ministre Madeleine Edmée Berre a présenté au Conseil des Ministres, qui l’a entériné, le projet de loi portant réorganisation de l’Office National de l’Emploi (ONE), aujourd’hui accablé par plusieurs maux laissant les demandeurs d’emploi sans mots, parfois même sans voix du tout, les meilleures offres d’emploi étant restreintes.

Dans l’optique de promouvoir et d’accompagner les efforts de la politique de l’emploi très inefficace à ce jour, le gouvernement a décidé de réformer l’Office National de l’Emploi qui prend désormais l’appellation de Pôle National de Promotion de l’Emploi et voit ses compétences renforcées et élargies pour mieux répondre à la vision de la politique nationale de l’emploi.

Lire aussi:  Creol, Une Louve dans la Bergerie ? — Roman Satirique (2021)

Cette réforme, inscrite dans le Plan d’Accélération de la Transformation (PAT) à la vitesse caméléonesque vise la modernisation et l’amplification du dispositif d’aide d’accès à l’emploi des jeunes et la mise en œuvre des mesures spécifiques prises par le gouvernement en matière d’insertion et de réinsertion professionnelles des demandeurs d’emploi avec un bilan exécrable enregistré au cours des 5 dernières années avec les emplois les plus proposés aux demandeurs tels que « chauffeur de poids lourd » et « gérant de restaurant ».