L’affaire Kanga, aussi désignée par « Kangagate », a pris des proportions inquiétantes avec l’introduction de la plainte de la Fédération Congolaise de Football Association (FÉCOFA) auprès de la Confédération Africaine de Football (CAF) contre la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT). Celle-ci alimente désormais les débats les plus passionnels sur le football africain sur les réseaux sociaux et en dehors. Freddy Koula Moussavou et Pablo Mousodji Ngoma, deux journalistes sportifs, sont dorénavant engagés dans la quête de vérité.

La République Démocratique du Congo (RDC), mauvaise perdante aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2022 au Cameroun, a profité de la brèche ouverte sur l’état civil de Guelor Kanga pour tenter de revenir dans la course en misant le tout pour le tout pour la disqualification des Panthères. Freddy Koula, jeune journaliste sportif gabonais, a indiqué que le Gabon a des raisons de s’inquiéter car les Léopards auraient monté un dossier « en béton ». Il a également évoqué la nécessité pour la fédération nationale de réagir pour rassurer les populations.

Lire aussi:  En deuil, Guelor joue et gagne avec les Panthères pendant qu'Ibrahim fait la fête à Louis

Pablo Mousodji Ngoma, chroniqueur sportif, par ailleurs conseiller du président de la FEGAFOOT a réagit sans toutefois citer nommément ses interlocuteurs. Certains éléments du texte laissent penser qu’il réagit aux propos de Freddy qui serait un « menteur » parmi tant d’autres personnes qui soutiennent que la CAF a officiellement saisi la FEGAFOOT.

On donne de l’importance à un sujet juste parceque Canal+ a décidé de le traiter. La plainte de la FECOFA est intervenue depuis la fin des éliminatoires. Ceux qui ont dit que la CAF a saisi officiellement la FEGAFOOT sont des menteurs. La FEGAFOOT ne peut se défendre qu’en cas de saisine officielle de la CAF.

Pablo Mousodji Ngoma
Licence de Kanga en sélection en RDC

Suite à la publication des documents d’archives prouvant que Guelor Kanga Kaku a changé d’identité, d’âge et de lieu de naissance, « le Gabon risque gros et Kanga risque sa carrière », estime Freddy Koula.
Le dossier congolais est très solide, mais les arguments du Gabon sont recevables, et malheureusement la tête de Turc se nommera Kanga Guelor.

Lire aussi:  Les panneaux publicitaires LED du stade Japoma en panne