Plusieurs chefs d’État étaient attendus ce vendredi 23 avril 2021 aux obsèques du Maréchal du Tchad décédé le 18 avril des suites des blessures par balles reçues au front dans la région du Kanem. Douze chefs d’État et de gouvernement ont expressément effectué le déplacement à Djamena, la capitale tchadienne pour la circonstance. Le président gabonais, Ali Bongo a été le grand absent.

Lire aussi:  [Bon à savoir] « Il nous a quittés »: faute ou pas faute? La déclaration d'Ali Bongo divise la toile gabonaise

Ce vendredi, le Gabonais Ali Bongo a brillé par une absence remarquable aux obsèques de son homologue tchadien Idriss Deby Itno. En effet, l’homme n’a plus été vu en public depuis deux (2) ans. Tandis que les populations commençaient à s’inquiéter sur son état de santé et l’opposition à spéculer sur sa capacité à diriger le pays, Ali a déclaré, dans une interview accordée à Jeune Afrique, qu’il a « de l’énergie à revendre ».

Plein d’énergie et agenda aménagé, on s’étonne forcément de l’absence du n°1 gabonais aux obsèques de celui avec qui il entretenait également des rapports extra-diplomatiques. Pour la circonstance, il a dépêché la Premier Ministre, Rose Christiane Ossoouka Raponda pour le représenter à un évènement qui constitue non seulement un exercice diplomatique, mais aussi un témoignage des relations amicales avec le défunt.

Lire aussi:  [Scandale] Ali Bongo éclaboussé dans des révélations des sociétés offshore

Le RD Congolais Felix Tshisekedi, le Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et le Français Emmanuel Macron ont, entre autres, effectué eux-mêmes le déplacement. Tous ont rendu un hommage mérité à « héros mort au combat pour la patrie ». Mais où est donc passé Ali Bongo Ondimba ?