Junior Denis Bongo et 59 personnes qui l’accompagnent dont 20 militaires du régime du président congolais Denis Sassou Nguesso sont bloqués depuis cet après-midi à la frontière Congo/Gabon de Kabala.

Imbroglio général autour des obsèques de Fidèle Andjoua Ondimba, frère aîné de l’ancien président Omar Bongo Ondimba. Son fils cadet, Omar Denis Bongo qui a effectué un déplacement express pour la circonstance est bloqué à la frontière. On lui refuse l’entrée sur le territoire gabonais.

Lire aussi:  Qui financent les fondations des Premières Dames en Afrique noire ?

Le cortège de Junior Denis Bongo est Bongo de 12 véhicules et 60 personnes dont 20 militaires et 40 civiles. Alors la détention des armes de guerre était évoqué comme la principale raison de ce refus, la fouille n’a rien révélé de tel. Après 7 personnes autorisées à rentrer, la partie gabonaise autorise désormais 8 personnes seulement. La partie congolaise n’est pas du tout d’accord pour cette option.

Lire aussi:  [Urgent] Découverte du corps d'un policier à Bambouchine sous l'indifférence des riverains