Fidèle Andjoua Bongo Ondimba, chef traditionnel téké et oncle paternel d’Ali Bongo Ondimba est décédé ce dimanche 18 avril 2021 vers 07 heures 45 à la polyclinique El Rafa, à Libreville. Plus de 24 heures après, Ali Bongo n’a toujours pas officiellement réagit à l’annonce du décès, même pas son épouse, encore moins son fils.

Depuis son accident vasculaire cérébral de Ryad en octobre 2018 et la survenance de la pandémie de Coronavirus l’année d’après, le président gabonais s’est soustrait des bains de foule. En revanche, il est devenu très actif sur les réseaux sociaux où il communique régulièrement sur ses activités et les événements nationaux et internationaux majeurs.

Lire aussi:  La dépouille d'un bébé de 11 jours séquestrée pour impayé

Que cela soit pour ses homologues africains ou pour les personnalités occidentales, Ali Bongo Ondimba est très réactif aux événements nécrologiques et présente dans l’heure un message de condoléances comme ce fut le cas pour le président tanzanien John Magufuli, le Premier Ministre ivoirien Hamed Bakayoko ou pour le Prince Philip d’Angleterre qui s’est éteint le 09 avril 2021 à l’âge de 99 ans.

Lire aussi:  Un rond-point désigné comme la cause des embouteillages à Akanda va être supprimé.

Un jour après que le malheur a frappé à sa porte, Ali Bongo n’a toujours pas encore communiqué officiellement sur le décès de « papa Andjoua », son oncle paternel alors que le media présidentiel LaLibreville déclarait qu’il était le premier à se rendre sur les lieux à l’annonce de la tragique nouvelle. Le même omerta est également observé chez Sylvia Bongo Ondimba, première dame, par ailleurs belle-fille du défunt et chez Noureddine Valentin Bongo qui semblait pourtant avoir une certaine complicité avec son feu grand-père. Seule Malika Bongo a exprimé son affliction hier sur Twitter en évoquant la perte d’un « mari ».