Les images parlent d’elles-mêmes. Les versions divergent mais la réalité demeure la même. Le COPIL Coronavirus dicte désormais sa loi à Libreville et à l’intérieur du pays. Avec un véhicule dédié à l’exercice de sa « fonction », le COPIL se substitue parfois à la police, à la gendarmerie et à l’AGASA et procède à la saisie des équipements de fonctionnement des débits de boissons et de restaurants jugés non-respectueux des gestes barrière.

Lire aussi:  [Enquête] Un véhicule de la GSEZ Port S.A. conduit par un policier fauche une dame à Awoungou

Cette semaine, des images du véhicule du COPIL Coronavirus chargé des cassiers des boissons alcoolisées ont défrayé la chronique sur les réseaux sociaux. Le tout-puissant COPIL sévit de main de fer. Des explications reçues des témoins de la scène, il s’agit des casiers saisis dans un bar. Ah bon? Est-ce de la compétence du COPIL de saisir des biens? Et pourquoi les casiers? Quel usage en feront-ils?