Après l’ère du Selfie, voici venue l’ère du Shooting. Le shooting signifie en français « séance photo ». C’est un moment pendant lequel un photographe prend des clichés d’un ou plusieurs sujet(s), dit(s) modèle(s) ou mannequin(s) selon une thématique qu’il a lui-même définie.

Avec le temps, les codes du métier ont été brisés et les règles de l’art réinventées. Désormais, la photographie s’improvise dans la rue. Plus besoin de studio, de décor, de pellicule, d’encre ou de papier. Tout se fait de façon ambulante, sans prise de tête et sans grosse dépense pour l’achat des équipements. De la Gare Routière au PK 12, en passant par Awendjé, plusieurs jeunes hommes (parfois, des jeunes femmes) arpentent les principales artères et les carrefours stratégiques à la recherche des clients à « shooter ». Leur meilleure clientèle est la gent féminine connue pour son narcissisme outrancier.

Lire aussi:  [Santé+] Le four à micro-ondes, un vrai danger dans vos cuisines

Mokobé avait tort de dire que « Que l’appareil photo ne fait pas de magie. » Il ne connaissait certainement pas encore la magie du shooting. Contraste et luminosité élevés, même les cercopithèques paraissent beaux. Les photos sont tellement bien traitées que vous pouvez dépenser votre argent de taxi pour les prendre.

Lire aussi:  [Tchad] Qui est Mahamat Deby Itno chargé d'assurer l'intérim ?

Comment résister à la tentation?

Comment éviter de succomber à la tentation et de devoir faire une dépense imprévue ? Les options ne sont pas nombres mais sont toutefois efficaces.

Les shooters sont comme des paparazzis. Ils vous suivent partout et vous harcèlent pour que vous acceptiez de payer pour récupérer les photos prises, parfois à votre insu. L’idéal serait de les éviter au maximum. Faites un signe de la main de loin pour indiquer votre refus, c’est votre droit de demander à ne pas être pris en photo. Il ne faut pas leur accorder la moindre attention, surtout ne pas les regarder en face. Cela donnerait l’impression que vous êtes consentant et ils continueront à braquer l’objectif sur vous.

Lire aussi:  Les slips en forme de vagin, la nouvelle tendance de 2021

Et si jamais vous êtes filmé contre votre gré, jouez les nerveux et n’osez surtout pas regarder les clichés. Sinon, vous risquez de tomber sous votre propre « charme » et être obligé de dépenser les derniers 500 francs CFA prévus pour le taxi ou le forfait pour récupérer les photos. 4 à 8 photos à 500 francs CFA seulement transférables par OTG, Shareit ou même par Bluetooth, la tentation est à son paroxysme.