Qui sera le premier Chef d’Etat africain à atteindre les 100% à une élection au XXIe siècle? Telle est la question qui taraude désormais les esprits des citoyens africains. Ouattara de Côte d’Ivoire et Ismaël de Djibouti font la course en tête juste devant Denis du Congo, Paul du Cameroun et Ali du Gabon. Mais rien n’est encore joué. Idriss du Tchad et Patrice du Benin peuvent encore créer la surprise, estime l’observateur Mays Mouissi.

[Gabon] Ali Bongo Ondimba 49,80 %

Ali Bongo Ondimba a été réélu en août 2016 avec 49,80 % des suffrages exprimés pour un second mandat de sept ans, avait annoncé le ministre de l’Intérieur Pacôme Moubelet Boubeya. Des manifestations avaient eu lieu à Libreville et à Port-Gentil pour contester le résultat surtout avec le score astronomique de 99,83 % dans le Haut-Ogooué, son fief électoral.

« Est élu Bongo Ondimba Ali avec 49,80 % des voix », avait déclaré Pacôme Moubelet Boubeya, lisant le procès-verbal général établi le mercredi 31 août par la Commission Nationale Électorale Autonome et Permanente (CENAP). Son principal challenger, Jean Ping, avait alors été crédité de 48,23 % des voix.

[Guinée] Alpha Condé 59,49 %

Alpha Condé, qui briguait à 82 ans un troisième mandat consécutif malgré des mois de contestation meurtrière, a été réélu avec 59,49 % des voix président de la Guinée, avait annoncé la Commission Électorale. Son principal opposant, Cellou Dalein Diallo, a qualité ce passage en force de « hold-up électoral ».

Le président guinéen sortant Alpha Condé, ex-opposant historique, a été désigné vainqueur de l’élection présidentielle avec 59,49 % des voix, a annoncé samedi 24 octobre 2020 la Commission Électorale. Le candidat Cellou Dalein Diallo, principale figure de l’opposition, a annoncé dans la foulée qu’il contesterait devant la justice cette victoire d’Alpha Condé.

Lire aussi:  [Politique] Vladimir Poutine «est un tueur» et il «en paiera le prix», déclare Joe Biden.

[Cameroun] Paul Biya 71,28 %

Paul Biya a été réélu à la présidence avec 71,28 %. Le président Paul Biya, âgé de 85 ans, a été officiellement réélu pour un septième mandat à la tête du Cameroun qu’il dirige depuis 1982, soit 36 années de présidence. Il a été donné vainqueur du scrutin du 7 octobre 2018, après plus de quatre heures de proclamation des résultats donnés par le Conseil Constitutionnel, département par département. Une victoire écrasante sur fond de contestation des candidats de l’opposition.

[Congo] Denis Sassou Nguesso 88,40 %

Le président sortant du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, a été réélu avec 88,57 % des voix pour un mandat de cinq ans, selon les résultats provisoires officiels de la Commission Électorale, annoncés par le Ministre de l’Intérieur.

Les résultats provisoires officiels de la présidentielle au Congo-Brazzaville, annoncés mardi 23 mars 2021, donnent Denis Sassou Nguesso vainqueur avec 88,57 % des voix. Le chef de l’État sortant est réélu pour un mandat de cinq ans.

Lire aussi:  [Vidéo] Paul Biya confirme, en demi-teinte, sa candidature en 2025

Denis Sassou Nguesso, 77 ans dont 36 au pouvoir, devance largement son principal rival Guy-Brice Parfait Kolélas (7,84 %), décédé le jour du scrutin. Les résultats définitifs de la Commission Électorale donnent Sassou vainqueur avec 88,40 %. La participation s’est établie à 67,55 %.

[Côte d’Ivoire] Alassane Dramane Ouattara 94,27 %

Alassane Ouattara a été réélu pour un troisième mandat à la présidence de la Côte d’Ivoire avec 94,27 % des voix, selon les résultats proclamés par la Commission Électorale Indépendante (CEI).

Le président ivoirien Alassane Ouattara, 78 ans, a été réélu pour un troisième mandat controversé sur le score fleuve de 94,27 % des voix au premier tour, l’opposition ayant boycotté le scrutin, selon les résultats proclamés par la Commission électorale indépendante (CEI) dans la nuit de lundi 2 à mardi 3 novembre 2020.

« Est donc élu président de la République M. Alassane Ouattara », a déclaré le président de la CEI, Ibrahime Coulibaly Kuibiert, après avoir lu les scores. Le taux de participation était estimé de 53,90 %.

[Djibouti] Ismaïl Omar Guelleh 98,58 %

Le président sortant Ismaïl Omar Guelleh (IOG) a été réélu vendredi 9 avril 2021 avec 98,58 % des voix, selon les chiffres officiels provisoires, à la tête de Djibouti, un petit pays stratégique de la Corne de l’Afrique qu’il dirige d’une main de fer depuis 22 ans.

Lire aussi:  Ali Bongo Ondimba, chef des bêtas, s'adressera à ses cons patriotes ce soir à 19h45

IOG, 73 ans, se présentait pour un cinquième et, théoriquement, dernier mandat face à Zakaria Ismail Farah, un homme d’affaires de 56 ans fraîchement débarqué en politique et dont les chances de victoire semblaient maigres.

[Bénin] Patrice Talon 100 % ?

Manifestations violentes, dispute constitutionnelle, accusations de dérive autoritaire … cinq millions d’électeurs sont appelés aux urnes, ce dimanche au Bénin, dans un climat tendu. En l’absence de figure majeure de l’opposition, un boulevard s’ouvre devant le président sortant, Patrice Talon. Si l’issue du scrutin ne semble faire guère de doute, il interroge sur l’avenir du pays et la santé de sa démocratie.

L’élection présidentielle de ce dimanche 11 avril au Bénin ne ressemblera à aucune autre. Depuis la restauration du multipartisme en 1990, jamais un scrutin n’avait semblé aussi fermé. Seuls trois candidats seront en lice: le président sortant Patrice Talon et deux challengers inconnus du grand public, Alassane Soumanou et Corentin Kohoué, accusés de servir de « faire-valoir » au pouvoir.
Au regard du climat post-électorale qui prévaut dans le pays, doit-on s’attendre à un 100 % ?