Les qualifications pour la Coupe d’Afrique des Nations ont pris un autre tournant. La rencontre Côte d’Ivoire-Éthiopie s’est terminée dix minutes plus tôt. L’arbitre a eu un malaise et a dû quitter le terrain de jeu sur une civière. Le quatrième arbitre étant ivoirien, n’a pas pu prendre sa place. Jetons un coup d’œil à la situation.

Lire aussi:  Alain Giresse, le nouveau sélectionneur du Congo

La Côte d’Ivoire et l’Éthiopie se disputaient la première place du Groupe K des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations lors de la dernière journée. Un match nul suffisait aux locaux, qui comptaient un point d’avance sur leurs adversaires au classement.

Cependant, ils ont rapidement fait le travail. Boly et le Milanais Kessié ont porté le score à 2-0 avant la pause. Et même si Kebede, à la 74e minute, a relancé le suspense, le but de Kouassi, deux minutes plus tard, a semblé mettre fin à tous les doutes.

Mais le match n’est pas allé à son terme. Du moins, il n’atteindra jamais les 90 minutes. Peu après le but du 3-1, l’arbitre Charles Benle est sorti du terrain sur une civière après un malaise.

Pour ce genre de situation, il existe un quatrième arbitre. Curieusement, cependant, il n’a pas été en mesure de le remplacer. Kouassi Biro est en effet originaire de Côte d’Ivoire. En raison d’un conflit d’intérêts, le match a dû être arrêté à dix minutes de la fin du temps réglementaire.

Lire aussi:  [Insolite] Le chat de Cristiano Ronaldo rapatrié en jet privé en Espagne après sa convalescence en Italie

© Besoccer