Lee White, Ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat et du Plan d’Affectation des Terres, est-il le nouveau Roi du Gabon ? Telle est la question que se posent désormais les agents membres du Syndicat National des Professionnels des Eaux et Forêts (SYNAPEF) en grève depuis quelques mois. L’homme est fermé au dialogue et toute tentative de médiation est impossible. Après les violences physiques subies le 1er septembre 2020, les agents publics en grève se voient privés de leurs salaires.

  • Après avoir ordonné à la Gendarmerie de procéder à la charge des agents grévistes le 1er septembre 2020,
  • Après la violation du Protocole d’Accord signé avec les Syndicats le 2 Septembre 2020,
  • Après la rupture du dialogue social par une condescendance et un mépris outrancier envers les représentants des Syndicats en présence du Secrétaire Général et du Secrétaire Général Adjoint du Ministère,
  • Après les multiples intimidations relayées par les Chefs hiérarchiques soumis à son dictat,
Lire aussi:  [Dermatologie] Comment reconnaître une personne qui kwanze* de près ou de loin sans prise de tête.
Le Ministre Lee White, nouveau Roi du Gabon, vient de décider de la suspension de salaire des agents publics en grève sous des « prétextes totalement fallacieux ».

Selon le SINAPEF, Lee James Taylor White née le 26 juin 1965 à Manchester (Grande-Bretagne) et grandi en Ouganda est, par ses actes, le principal pyromane du climat social au Ministère des Eaux et Forêts depuis son arrivée. Il jouirait d’une omnipotence royale pour se livrer à pareille furie, goûter une égale joie de meurtrir sans remords.