Faisant suite aux nouvelles mesures restrictives gouvernementales jugées iniques et suicidaires, les populations gabonaises avaient initié la semaine du 15 février un mouvement de protestation pacifique appelé «Révolution des Casseroles» qui consistait à taper chaque 20 heures sur une casserole pendant 5 minutes depuis chez soi.


Après les tueries des PK et les intimidations caractérisées par les arrestations arbitraires des leaders de la société civile, le mouvement semble avoir perdu de l’ampleur. Les anti-casserolade se sont bien démenés pour l’affaiblir. Aujourd’hui tout l’engouement suscité par le concert des casseroles a (presque) disparu. À 20 heures, les femmes sont désormais préoccupées à regarder Novelas TV et les hommes Canal+ Sport.

Lire aussi:  « MackJoss est un Congolais introduit au Gabon par Omar Bongo », dixit Imhotep Vladimir Moubamba

» Lire aussi

Tout comme la «Révolution des feuilles de manioc» d’août 2016, la Casserolade 2021 n’aura duré qu’un court instant. Tel un feu de paille, la montagne a accouché d’une souris. Cependant, ce qui semble infiniment plus leste est l’attitude des autorités gouvernementales résolument engagées à protéger les populations contre la pandémie tout en les laissant mourir de faim, de soif, d’oisiveté et de chômage encore plus virulent.