Dans le département de l’Ogoulou, dans le district d’Etéké, les populations vivent le calvaire dû l’augmentation vertigineuse des prix des denrées de première nécessité. Cette hausse exponentielle des prix est tributaire du piteux état de la route qui dessert cette contrée de la Ngounié dont Mimongo est le chef-lieu.

Pub sur Funny Gabon

Espace publicitaire premium

À cause du mauvais état de la route qui mène à Étéké, le prix du transport a quadruplé, le seul dispensaire du district manque même du sparadrap et pire encore, les produits de première nécessité sont vendus à prix d’or par quelques commerçants courageux laissant les plus défavorisés dans la plus grande précarité.

– 1 paquet de sucre (1kg): 2500frs
– 1 sachet de sel (1kg): 1000frs
– 1 kg de riz non parfumé: 1500frs
– 1 boîte sardine: 1000frs.
– 1 boîte d’allumettes: 100frs

» Lire aussi: Le prix de l’huile produite au Gabon par Olam connait une nouvelle augmentation

Lire aussi:  [Santé] Le Syndicat des Médecins Fonctionnaires du Gabon n'en peut plus du gouvernement de Rose Christiane Ossoouka

Les populations qui ne peuvent pas s’offrir ces denrées à ce prix sont obligés de manger les crottes de leurs nez pour subsister jusqu’à la prochaine saison. Une situation inquiétante qui devrait interpeller les pouvoirs publics.