Cette semaine, le Syndicat des Médecins Fonctionnaires du Gabon (SYMEFOGA) est montée au créneau pour dénoncer ce qui s’apparente à une machination du gouvernement gabonais mettant en danger leurs vies tout en décriant le couvre-feu qui pose problème à tous. Le Ministre gabonais de la Santé a réagi à cette sortie du SYMEFOGA dans les colonnes de l’Union.

Le syndicat des médecins avait fustigé l’attitude du gouvernement à leur encontre tôt cette semaine. Le ministre de la santé en la personne de Guy Patrick Obiang Ndong a déclaré que le SYMEFOGA fait montre de « mauvaise foi » dans une interview accordée à nos confrères de l’Union. Il se justifie timidement.

Le gouvernement fait des efforts pour parer aux insuffisances créées par cette crise à laquelle personne ne s’attendait en privilégiant aujourd’hui les structures sanitaires qui assurent la prise en charge Covid.

La mauvaise foi, le contraire, c’est la bonne foi. Et quand on dit de quelqu’un qu’il est de mauvaise foi, eh bien, on dit qu’il est hypocrite dans sa parole, il ne dit pas la vérité, il cache une vérité parce qu’il a peur d’être mal vu ou il a peur d’être critiqué.

Lire aussi:  [Sport] Après avoir chauffé le banc, Aubameyang claque la porte de l'Emirates Stadium — Explications

» Lire aussi: [Santé] Le Syndicat des Médecins Fonctionnaires du Gabon n’en peut plus du gouvernement de Rose Christiane Ossoouka

Le ministre n’a pas apprécié la déclaration de Président du Syndicat des Médecins Fonctionnaires du Gabon qui dénonçait une non-prise en compte du danger qu’ils encourent face à la pandémie par manque d’équipement.