Dans la nuit du 28 février au 1er mars, Yaya Dillo, l’un des candidats à l’élection présidentielle du 11 avril au Tchad, a été attaqué à son domicile. Dans le régime autoritaire d’Idriss Déby, les opposants semblent gêner les manœuvres politiques du président sortant, investi candidat à un sixième mandat.

Lire aussi:  [Politique] Jean Ping dresse le portrait de René Ndemezo'o Obiang

Le vent tourne dans le paysage politique tchadien. Il était, hier, l’un des alliés du président tchadien Idriss Déby, et il se dit aujourd’hui victime d’une tentative d’assassinat fomentée par ce dernier.

____________

© Courrier International