Franceville est en ébullition ce jour. Jules Ferry Ngouandjila, Maire de la ville a été littéralement houspillé par un commerçant libanais naturalisé Gabonais dans l’exercice de ses fonctions.

Nous le savons tous, aucun édile d’une ville gabonaise n’a de compétence sur les commerces des Libanais au Gabon. Cela est dû au fait qu’ils ont acquis la nationalité, patronyme Gabonais à l’appui et au fait qu’ils accordent également des gros pourboires aux dirigeants du pays. Le blanchiment d’argent, ça les connait. Ils sont dans tous les circuits : administration, justice, commerce, mafia, etc.

Lire aussi:  Société: Les black blocs* mettent le feu à magasin à Awendjé cette nuit. Qui sont-ils?

Ce 24 février au grand marché de Potos, un sujet gabonais d’origine libanaise a porté main sur le Maire Ngouandjila Jules Ferry tout en lui crachant à la figure: « Je suis plus Gabonais que toi ». Révoltées par ce geste irrespectueux, les populations présentes à Potos ont roué de coups l’irrévérencieux. Il n’a eu la vie sauve que grâce à l’intervention de la police. A présent, les populations demandent justice.

Lire aussi:  Étudiants gabonais agressés nuitamment au retour des ambiances - Voici les faits

» Lire aussi: Le prix de l’huile produite au Gabon par Olam connait une nouvelle augmentation

De ce qu’il en ressort, ce Libanais serait marié à l’une des filles de Fidèle Andjoua Ondimba, l’oncle paternel d’Ali Bongo Ondimba. Quel pays de merde ! Donald Trump voice.

» Voir la vidéo

FG Community

Rejoignez la communauté