Genoux droits au sol et mains gauches levées sous la pluie battante, les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) rendent un hommage mérité aux victimes des tueries du 18 février. Ils marquent ainsi leur soutien au mouvement de protestation contre les mesures gouvernementales suicidaires.

La posture prise par les étudiants du Temple du Savoir ce matin est lourde de symbole. Cela rappelle le mouvement Black Lives Matter, une protestation pacifique contre une affaire de violence policière américaine lors de laquelle George Floyd, un homme noir, décède suite à son interpellation par plusieurs policiers dont le policier blanc Derek Chauvin, le 25 mai 2020 à Minneapolis, dans le Minnesota aux États-Unis.

Lire aussi:  Les étudiants de l'IUSO taxés de « rameurs »

Djinky, l’un des deux (2) victimes des tueries du 18 février 2021 était un étudiant de Géographie et sa grande famille estudiantine a tenu à lui rendre un vibrant hommage à la hauteur de l’homme qu’il incarnait.