La révolution des casseroles initiée par les Gabonais en signe de protestation contre les mesures gouvernementales a commencé à faire des morts: deux (2), pour être precis. Ce sont les seuls décès confirmés pour l’heure. Le Général Makosso l’avait pourtant prédit.

Il s’agit notamment de deux sujets masculins répondant aux noms de Iloko Gildas et d’Emmane M’vono Djinky. Il n’y a quelques jours, Le Révérend Camille Makosso de la Côte d’Ivoire prophétisait le chaos au Gabon en cette année 2021. Les événements d’hier lui donnent raison.

Lire aussi:  L'homosexualité, une pratique très répandue au sommet de l'État

Le Général Makosso surnommé le Chef de la Marmaille est connu pour ses révélations tonitruantes. Il n’a pas sa langue dans la poche. Il indique qu’il ne souhaite pas semer la panique, mais alerter l’opinion publique sur ce qui risque d’arriver si l’on se reprend pas de sitôt. Suite aux tuerie de la nuit d’hier, il a réitéré son propos avec des déclarations encore plus choquantes qui pourraient faire verser des larmes aux plus sensibles.

Lire aussi:  Société: Les black blocs* mettent le feu à magasin à Awendjé cette nuit. Qui sont-ils?

Voir la vidéo de son direct ici.

» Lire aussi: Un escadron de la mort sévit actuellement dans les rues de Libreville, la nuit tombée — Attention requise