Faisant suite aux nouvelles mesures des couturiers* du gouvernement de restreindre les libertés individuelles et d’astreindre les populations à la vaccination, le cas échéant, les Gabonais ont lancé tôt cette semaine la révolution des casseroles. Il s’agit de taper sur une casserole depuis chez soi chaque soir à 20 heures pendant 5 minutes. Le mouvement de contestation pacifique qui a déjà fait ses preuves en Algérie et en Espagne est mal appréhendé par beaucoup de Gabonais qui y voient un challenge, un défi de la plus belle casserole.

Traduction de documents

Ce lundi, les Gabonais sont montés au créneau pour dénoncer ce qui s’apparente à une privation des libertés fondamentales et un abus de pouvoir passés sous la bannière de la pandémie du Covid 19. Si le mouvement est légitime dans le fond, la démarche entreprise, quant à elle, souffre de beaucoup d’incongruités.

Lire aussi:  [Insolite] Le vaccin Covid 19 conservé dans des congélateurs alimentaires faute d'équipements adéquats.

Le mouvement consiste à taper sur une casserole depuis chez soi chaque soir à 20 heures pendant 5 minutes. Un acte isolé posé de façon disparate qui risque de ne pas avoir l’effet escompté. En communication, de façon générale, un message doit avoir un émetteur, un récepteur et un canal. Si l’émetteur est le peuple et le récepteur le gouvernement, le canal qui est le tapage nocturne depuis chez soi pendant 5 petites minutes ne fera certainement pas parvenir le message au destinataire qui savoure pleinement son opulente vie dans sa villa huppée dans un quartier résidentiel loin des brouhahas des quartiers populaires appelés communément mapanes.

Alors que les artistes et influenceurs nationaux notamment Creol, Shan’L et Camille Epembia ont rejoint le mouvement de contestation pacifique, celui-ci semble avoir pris une autre tournure qui frise le ridicule. Chaque soir, chacun publie une image de sa casserole en attendant 20 heures. À partir de 20 heures 06 minutes, chaque participant publie une vidéo ou une photo de lui en pleine action pour susciter l’attention sur les réseaux sociaux. Il faut rappeler que le but n’est pas d’inonder la toile des images et vidéos pour exprimer un mécontentement mais que le message delivré soit livré et compris du récepteur.

Lire aussi:  [Analyse] L'incongrue candidature du Gabon au Commonwealth

Lire aussi: Suite aux mesures iniques du gouvernement, les Gabonais lancent la révolution des casseroles — Reportage

Ces dernières 24 heures, la situation a évoluée et beaucoup se livrent désormais à un challenge, une sorte de défi de la plus belle marmite du Gabon. Il s’agit de comparer qui tape sur une casserole Tefal et qui tape sur une casserole Galva. La casserole Tefal produirait un bruit de luxe.Une attitude avilissante qui casse toute la dynamique du mouvement au moment où les automobilistes sont appelés à se mobiliser chaque 12 heures et 17 heures à klaxonner pendant 5 minutes pour protester contre un État policier qui exerce son pouvoir de manière autoritaire et arbitraire, par le biais des forces policières.

Lire aussi:  Creol: La nouvelle égérie politique chargée d'abêtir la jeunesse gabonaise ?