Malgré le contexte sanitaire difficile qui restreint le train de vie des ménages, les Gabonais assistent impuissamment depuis quelques semaines à une augmentation inopportune du prix de l’huile de friture et d’assaisonnement notamment Cuisin’Or produite au Gabon par la multinationale singapourienne Olam pour une quantité déjà réduite.

C’est un nouveau coup dur pour le consommateur lambda. Le panier de la ménagère — ensemble des produits alimentaires et d’entretien les plus courants utilisé comme référence pour le calcul du coût de la vie — connait une tendance haussière dûe à l’augmentation du prix de certains produits de première nécessité parmi lesquels l’huile de cuisson.

Lire aussi:  [Urgent] Le Pasteur Gaëtan Pieby a tiré sa révérence. Dieu a pris acte.

Le consommateur gabonais est très passif et peu vigilant. Après la réduction de la contenance de la bouteille d’huile de 1L (1000 ml) à 0,90L (900 ml) pour un prix resté inchangé, on assiste désormais à l’augmentation irrationnelle du prix de l’huile de cuisson en vigueur jusque-là.

» Lire aussi: La bouteille d’huile passe de 1L à 0,90L pour le même prix.

Lire aussi:  Martial Tchibinda, le journaliste partisan qui enfonce davantage la notoriété de Gabon Télévisions

Plusieurs consommateurs avisés ont constaté cette semaine que la bouteille d’huile de 900 ml est désormais commercialisée à 1100 FCFA dans les magasins du groupe Ceca-Gadis, à 1200 FCFA chez les grossistes chinois et 1300 FCFA dans les épiceries du quartier contre 1000 FCFA précédemment. Ce matin, un abonné de la page Funny Gabon a déclaré avoir acheté une bouteille d’huile de 2L d’huile à 2400 FCFA alors qu’elle coûtait 2000 FCFA, il y a quelques temps. Le bidon d’huile de 5L est progressivement passée de 4500 FCFA à 4950 FCFA et avoisine les 7000 FCFA aujourd’hui et la Direction Générale du Concurrence et de la Consommation (DGCC) semble leur donner raison.

Ceca-Gadis

» À lire aussi

Comment expliquer cette énième augmentation en tant de crise pour un produit fabriqué localement et dont le quantité ne cesse de diminuer de jour en jour ? On est quoi nous ? Le Gabon ? Éric Zemmour voice.