Les Éditions Funny Gabon ont publié aujourd’hui une œuvre romanesque teintée de satire pour dépeindre un phénomène social majeur, celui de l’éducation des enfants au Gabon et le profil type des éducateurs.

Funny Gabon sur WhatsApp

Contexte

Cette semaine, l’artiste Creol, plus connue pour son irrévérence caractérielle que pour son talent embryonnaire, a été vue aux côtés des élèves adolescents d’un établissement secondaire à Libreville. Cette rencontre rentre dans le cadre d’une vaste campagne de sensibilisation de la jeunesse gabonaise suite aux dérives constatées récemment en milieu scolaire. L’initiative a reçu le soutien de la Mairie du Bonheur, une mairie dont le premier responsable est une star de cinéma en quête de notoriété. Les deux ensemble, ça match forcément!

Lire aussi:  Top 5 des promesses non tenues d'Ali Bongo Ondimba

Cette œuvre satirique invite à un dépassement de soi pour s’élever au-dessus du buzz que suscite les réseaux sociaux et s’interroger s’il suffit d’être célèbre pour être un modèle d’intégrité. Quelle image renvoie une personne qui pose nue sur internet et n’hésite pas à insulter les « cons » des mères de ses détracteurs ? Quels conseils peut-elle prodiguer à une jeunesse déjà en proie à plusieurs maux ? Ou doit-on simplement s’en tenir à la maxime populaire: « Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais » ?

Extrait

Le texte suivant est un passage introductif de Une Louve dans la Bergerie qui situe le lecteur dans le temps et dans l’espace.

Lire aussi:  Singuila réinvente les codes de la lutte contre la pandémie, Matha et Obiang restent hébétés.

« Dans une contrée lointaine, vivaient des paysans qui paissaient paisiblement leurs troupeaux. Un soir d’Été, survint nez au vent, une louve affamée cherchant quoi se mettre sous la dent.

Les bergers ayant construit des enclos pour protéger les brebis de tout prédateur, la louve se trouva fort dépourvue et frappée de stupeur.
« Oh malheur ! », soupira-t-elle.

Désemparée, elle eut recours à une ruse bien ourdie. Elle alla se recouvrir de la peau d’un chien berger, gardien du troupeau et pénétra sans efforts dans la bergerie. », pp. 4-5.

Lire aussi:  Poignardée après avoir surpris son frère et sa mère au lit, une jeune ghanéenne raconte sa mésaventure

Couverture

Illustration réaliste de la situation dépeinte dans l’ouvrage.