Dans un document datant du 20 janvier 2021, les autorités académiques de l’Université Omar Bongo (UOB) annoncent le démantèlement d’un grand réseau de fraude dans lequel seraient impliqués des étudiants, des informaticiens et des responsables décanaux de la Faculté de Droit et des Sciences Économiques (FDSE).

Funny Gabon sur WhatsApp

En effet, après l’épreuve de Politique Comparée, composée en session de rattrapage, le jeudi 17 décembre 2020 de 14h à 17h, deux agents de la scolarité ont parfaitement réceptionné les copies, les ont identifiées en les numérotant, y ont apposé le cachet d’usage, puis les ont anonymées en retirant les entētes, avant de les ranger dans les différentes enveloppes renseignées à cet effet et de les déposer dans un carton dédié, puis ont quitté les locaux de la scolarité au-delà de 18h. Les intéressés ont affirmé avoir pris le soin de fermer à clés le bureau de la scolarité après avoir tout rangé. Il se trouve qu’à leur retour, le lendemain, le vendredi 18 décembre 2020 à 08 heures 47minutes, le carton dans lequel a été rangée l’enveloppe des entêtes des copies se trouvait sur la table, alors qu’il n’aurait pas dû être à cet endroit.

Lire aussi:  100 millions pour la construction de la barrière du lycée Mohamed Arissani

De plus, cette enveloppe des entêtes a été extraite du carton et déposée sur le placard. Après vérification faite en présence des autorités décanales, il a été constaté que plusieurs entêtes ont été subtilisées et remplacées par d’autres, ainsi que les copies d’examens. Au total, cinquante-quatre (54) copies ont été substituées parmi lesquelles celles des étudiants dont les noms seront communiqués ultérieurement sur notre page Facebook pour les abonnés.

Lire aussi:  [Éducation] Au LDD, JB Assélé s'en fout des «conneries» d'Ali Bongo

Au regard de la gravité de la faute, les étudiants bénéficiaires de cette subtilisation se sont ainsi rendus coupable des faits contrevenant à la discipline, conformément aux dispositions des articles 17 et suivants de l’Arrèté n°00274/MESRS/CAB relatif au régime disciplinaire des étudiants dans les Universités et les Etablissements d’Enseignement Supérieur.

La comparution des intéressés devant le conseil de discipline est prévue pour le vendredi 29 janvier 2021 à 15 heures dans la salle des Actes de la Faculté de Droit et des Sciences Economiques. Cette comparution est strictement personnelle et individuelle. Cependant, les intéressés peuvent se faire assister par un conseil composé d’un étudiant ou d’un représentant d’une organisation estudiantine régulièrement constituée et reconnue. En raison de son caractère disciplinaire, le conseil ne sera pas ouvert au public.

Lire aussi:  Côte d'Ivoire: Kery James répond à un élève du Lycée Classique d'Abidjan

La présente décision, qui sera notifiée aux intéressés et publiée par voie d’affichage, prend effet à compter de sa date de signature. Les étudiants, en revanche, se plaignent des mauvaises conditions d’apprentissage et le manque de sérieux des autorités gabonaises dans la prise en compte de leurs revendications. À l’UOB les enseignants sont devenus des écrivains et 99,93% de leur lectorat est constitué de leurs étudiants. Les fascicules sont vendus à prix d’or. Il est plus facile pour un mouton de passer par le trou d’une aiguille qu’à un étudiant de passer en classe supérieure sans supercherie en FDSE. Qu’en sera-t-il de leurs complices membres de l’administration ? Autant combattre le mal à la racine.