Widget de Message Déroulant
           
Communiquez sur Funny Gabon à partir de 10.000 FCFA. WhatsApp : +241 74 31 61 14
Au nombre des évènements majeurs qui ont marqué la fin de l’année 2020, il y a les Awards de l’Humour, The Gabonese Awards of the Year et le Festival des Étoiles du Gabon. Ces événements grand public ont été honorés par la présence des augustes personnalités publiques locales et des stars du showbiz internationaux en violation manifeste des mesures barrières édictées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et dans le grand silence du gouvernement.

Awards de l'Humour 2020

Cérémonie des Awards de l’Humour 2020 – Gabon | © DR

Alors que les débits de boissons sont fermés depuis plus de 6 mois, les restaurants et les lieux de culte n’accueillent que 30 personnes personnes au maximum, certains organisateurs d’événements festifs, donc non essentiels bénéficient d’une immunité face au virus et d’une impunité aux sanctions du gouvernement. Le ministre de l’intérieur, Noël Lambert Matha, habitué aux menaces sur les citoyens lambda est resté silencieux depuis lors. On se souvient également de sa passivité sur le bain de foule de Guy Patrick Obiang Ndong, Ministre de la Santé dans le Septentrion et le cas de Brice Clotaire Olingui Nguema, co-chef de la Garde Républicaine porté en triomphe par une trompe de plus de 100 hommes. (Re)voir la vidéo.

Violation des mesures barrières par le patron de la Garde Républicaine

[ Vidéo ] Brice Olingui porté en triomphe par une foule de militaires | © DR

Les événements ont étés annoncés sur les chaînes de télévision nationales et sur les réseaux sociaux et les cérémonies de remise de prix ont été diffusées sur les mêmes canaux de communication. Il est donc difficile pour le gouvernement gabonais de prétendre ne pas l’avoir su.

  • Rassemblement de plus de 30 personnes ;
  • Non-port du masque
  • Non-respect de la distanciation sociale d’un mètre ;
  • Accolades et embrassades, pour ne citer que ces quelques transgressions.

Si le Coronavirus virus est une réalité au Gabon, pourquoi ce traitement complaisant, deux poids deux mesures ? Puisque le virus mute désormais, aurions-nous la version smart qui ne s’attaque qu’aux tenanciers des bars, des fidèles des lieux de culte et aux citoyens de la classe prolétarienne ?

The Gabonese Awards of the Year 2020

Soirée de la cérémonie de The Gabonese Awards of the Year 2020 | © DR

Vu la reconduction de l’état d’urgence ad vitam aeternam, l’instauration du couvre-feu désormais de 22 heures à 06 heures et le silence complice des dirigeants, le gouvernement semble motivé par autre chose que la santé des Gabonais. Les mêmes qu’on laisse délibérément festoyer peuvent choper la maladie et la transmettre à ceux qu’on restreint les mouvements. La protection à 100% n’existe pas.

Alors si le virus existe vraiment, croquons la vie à pleines dents et mourrons heureux ensemble !


En savoir plus sur Funny Gabon

Subscribe to get the latest posts sent to your email.