Widget de Message Déroulant
           
Communiquez sur Funny Gabon à partir de 10.000 FCFA. WhatsApp : +241 74 31 61 14

Lorsque vous êtes en phase de démarrage d’une activité, vous devez courir après les investisseurs, les influenceurs mais surtout les médias pour promouvoir votre initiative et gagner en visibilité. Parfois, vous devez débourser beacoup d’argent pour développer votre notoriété de marque (Brand Awareness, en marketing).

Cependant, lorsque votre idée devient une success story, ce sont les médias qui vous harcèlent avec les demandes d’interviews exclusives, les reportages spéciaux ou l’achat des espaces publicitaires auprès de leurs boîtes.

Lire aussi:  Hapsatou Sy démissionne de Canal+ devenu «une caisse de résonance des thèses extrêmes»

Le rôle des médias a considérablement évolué dans le temps. Le paradigme a changé. De nos jours, tout se monétise. On peut désormais payer un média pour dire du bien ou du mal d’une personne. Certains médias s’inscrivent même dans le jeu de manipulation des consciences. C’est à cet effet que quelqu’un a affirmé :

Le gouvernement nous pisse dessus, les médias nous disent qu’il pleut.

De plus, on assiste à la monétisation outrancière de l’information. Désormais pour suivre l’actualité sur certains médias, même lorsqu’il s’agit d’un fait divers, il faut payer un abonnement. Le nouvel évangile sur l’entrepreneuriat ne peut porter des fruits si toutes les conditions ne sont pas réunies. Quel est alors l’apport des médias nationaux dans la promotion des PME/PMI locales?

Lire aussi:  Harold Leckat, un manager « irrespectueux, ingrat et égocentrique » selon un ancien collaborateur

C’est la question à laquelle répond un média dont l’objectif premier est la promotion des initiatives africaines et le partage d’opportunités professionnelles. Faites confiance à l’équipe et découvrez ce qu’ils peuvent faire pour vous sur www.skilledinmagazine.com/a-propos. Ce n’est pas raisonnable faire les bonnes choses mais que personne n’en parle.