Voyoucrate reconnu, Léandre Nzue est réputé pour détruire et brûler les étals et les marchandises des commerçants qui en dépendent pour nourrir leurs familles nombreuses. Il est de notoriété publique qu’il n’aime pas les étrangers, pire s’ils sont Ouest-africains et taximen.

Il avait même promis interdire le métier de taximan à toute personne de nationalité étrangère. Très récemment, il s’est rendu coupable de clientélisme en affirmant dans une interview qu’il recrute à la mairie de Libreville, des personnes susceptibles de voter pour Ali BONGO en 2023.

Lire aussi:  Chill: Une «bière-limonade» du groupe Castel produite au Gabon sous le label Regab par la Sobraga

Une déclaration qui traduit les mécanismes de recrutement dans les administrations publiques du pays. Une politisation entretenue des institutions gabonaises qui présage une fin malheureuse pour la classe dirigeante.

Tu n’es pas au PDG, tu n’as pas de longs bras, tu n’as pas de travail dans le royaume des BONGO. Les diplômes sont faits pour se torcher au WC. Seul le Kounabelisme paie. Tonton Léo ne semble